Le mécanisme photo-réactionnel d’une protéine fluorescente photo-commutable utilisé en nanoscopie enfin révélé.

20 février 2020 par Myriam Moreau [TheChamp-Sharing]
Ce travail est publié dans Nature Communication (6 Février, Nat Commun 11, 741 (2020))

Grace à une combinaison de cristallographie sérielle résolue en temps sur le laser X à électrons libres (XFEL) SACLA, au Japon, et de spectroscopie d’absorption transitoire au LASIRE, des chercheurs du LASIRE (équipe DyNaChem), de l’IBS (groupes DYNAMOP, M&P et EBEV), de l’ILL et de Rennes, en collaboration avec les Instituts Max-Planck de Heidelberg et de Göttingen, ont pu clarifier ce mécanisme, apportant pour la première fois une vision structurale d’un état intermédiaire clef (i.e. de celui adopté 10 nanosecondes après photo-excitation de l’état off ; cf. figure). Ce travail publié dans Nature Communication (6 Février, Nat Commun 11, 741 (2020)) tranche un débat long de 10 ans sur l’ordre des évènements réactionnels au sein des protéines fluorescentes réversiblement photo-commutables et devrait contribuer à leur optimisation rationnelle pour des applications diverses et toujours augmentées en imagerie du vivant.

En savoir +